L’architecture de l’inutile

Je ne m’en lasse pas. A Marseille, on a de l’architecture inutile. Une tour, un hangar. Un truc qui ne sert à rien qu’à attirer l’attention. Une démarche publicitaire. Mais avec quel talent. Un jour, j’irai voir l’occupant des lieux pour en savoir plus sur ce bâtiment. Mais j’irai vite pour ne pas commettre l’erreur du 120 av, du Prado et d’arriver quand il n’y aura plus rien à voir. Il n’empêche que cette construction a de la gueule et quand je passe sur l’avenue du Redon, j’ai toujours un regard pour ce presque minaret aux accents de 50’s en diable. Quant à mon ami parisien qui voudrait visiter Marseille, je crois que je l’emmèrai faire un tour par là.

 

 

 

 

 

 

© Laurent Carte pour le texte et les photos.