Architecture de l’inutile 2

Grâce à Dieu, on trouve encore, au hasard de la ville, des lieux improbables où sont érigés des objets improbables. J’ai eu beau regarder sur des cartes détaillées pour voir si passait sous cet édicule une quelconque ramification de canal de distribution d’eau, je n’ai rien trouvé qui justifiât sa présence. Le soubassement de ce bâti ne laisse apparaître aucune porte, aucune trappe. Sous cette fantaisie construite par quelques rocailleurs émigrés d’Italie, peut-être un puits se cache-t-il ? L’ensemble est clos. Le puits vraisemblablement tari. Toujours est-il que cette verrue est plantée au centre d’un carrefour à l’angle de la traverse de la Jarre et du chemin de la Soude.

© Laurent Carte

Angle Jarre et Soude

© Laurent Carte

Tout l'art des rocailleurs

© Laurent Carte pour le texte et les photos.